2010Annales du brevet des collèges

Brevet 2010 France – Mathématiques corrigé


Vous trouverez ci-dessous le sujet de l’épreuve de mathématiques du brevet 2010 France métropolitaine.

Quelques commentaires :
1) Pas de Thalès, de trigonométrie, pas de fractions, peu d’algèbre… La technique n’est définitivement plus à la mode !
2) Aire et volume. Mesure contre grandeur. Il fallait être à l’aise avec les aires et les volumes.
3) Encore un programme de calcul ! La question finale semble un peu artificielle, même si elle demande ce qu’est l’équivalence entre deux expressions algébriques !! Vaste sujet.
4) Un pourcentage. Je suis sur que vous n’avez pas aimé !!!
5) Un octogone pas régulier, un patron de pyramide… Pas aussi facile que prévu.
6) La peinture… Bouhhh ! Pénible, laborieux, …
7) Un PGCD facile, mais des questions d’applications astucieuses… Vous avez vu le pluriel j’espère ??
8) Une fonction affine, une fonction linéaire. J’ai gagné mon pari ! Trop facile !
9) Pas de proba, pas de stat ! >Dommage …

Des questions qui demandaient de la persévérance, du calme, quelques connaissances de quatrième et un peu d’initiative.

J’attends vos commentaires !

Le sujet –  Ma correction

Quelques ressources supplémentaires à découvrir sur ce site.

Sujets de mathématiques corrigés à consulter pour préparer le brevet de cette année

J’ai corrigé quelques uns des derniers sujets de mathématiques du brevet des collèges et vous pouvez bien sûr les consulter sur ce blog, ce qui est un moyen excellent de se préparer à l’épreuve de cette année :

 

18 réflexions au sujet de « Brevet 2010 France – Mathématiques corrigé »

    1. Tu te trompes…

      Par contre, j’avoue avoir rédigé le documents en surveillant avec un collègue les 12 élèves de ma salle de classe.

      Je sais, c’est mal !!! Mais promis, ils n’ont pas triché !

  1. Je suis horrifiée d’un tel sujet, je préfère encore et de loin le sujet pro et techno, c’est honteux et méprisable et tampis si je suis dure !

    1. Et je rajoute que les erreurs de perspective soulignent son côté méprisable. (sans parler de la lenteur avec laquelle l’erreur a été modifiée !)

        1. Même si je ne vois pas de raison de qualifier d’horrifique ou de méprisable un tel sujet, j’avoue être d’accord sur l’idée que le socle commun est passé par là ! Ce que je reproche le plus à cette épreuve c’est l’aspect répétitif des tâches demandées, et derrière une volonté d’appliquer les mathématiques à des cas concrets, on trouve un sujet tarte à la crème, peu ambitieux où la prise d’initiative et la capacité d’assimilation du programme sont peu évaluées.

  2. C’est quoi se sujet de bébé d’une facilité déconcertante, je me casse la tête avec les équation, et identité remarquable et ont me donne un sujet de bébé, avec de grosse erreur, j’aurais 20 ou 19 mais je suis dessus.

    1. Il n’a jamais été dit que le Brevet était un examen de passage en seconde générale !! Travailler les équations, les racines et les identités est fondamental pour le lycée, moins pour marquer la fin du collège.

    2. Bonjour Dimitri, sous réserve d’obtenir effectivement une note de 19 ou 20, cela compensera peut être ton niveau de bébé en français.
      “C’est quoi ce sujet de bébé d’une facilité déconcertante, je me casse la tête avec les équations et identités remarquables et on me donne un sujet de bébé, avec de grosses erreurs. J’aurai 20 ou 19 mais je suis déçu”
      Bilan : orthographe et grammaire = 9 fautes
      Ponctuation = 2 fautes
      Erreurs niveau 6ème …

  3. Ces exercices, avec du faux concret, sont souvent ridicules.
    Dans le problème, on n’a pas à faire à des fonctions mais à des suites. La question 3.a de ce même problème est :
    “Représenter graphiquement chacun de ces deux prix en fonction de n …”
    Dans tous les corrigés que j’ai lus, dont celui de l’APMEP, si on ne commande rien chez le grossiste B, on paie 45 euros quand même.

    1. Le sujet 2010 semble être une tentative d’essai de tâche complexe, mais je suis bien d’accord avec vous, la succession de questions empêche la prise d’initiative et du coup accentue l’aspect superficiel du sujet. Néanmoins, l’idée de proposer une situation concrète en laissant l’élève faire le choix des bonnes procédures me semblent une nouvelle manière de faire que nos étudiants devraient acquérir. Il est assez remarquable de voir que les petits français sont de bons techniciens en maths, mais échouent aux épreuves PISA qui demandent de sortir un peu des sentiers battus. Malgré leurs grands défauts, les épreuves récentes du brevet des collège ont au moins le mérite de nous faire réfléchir à cela.

      Je ne peux que vous inciter à regarder quelques exemples de tâches complexes, et en particulier les débuts du petit groupe clermontois (auquel je participe modestement) ici : http://www3.ac-clermont.fr/pedago/maths/pages/samplepedago_tache_complexe.php

      Cordialement

  4. actuellement en classe de 3EME, je révise mon brevet.
    J’ai pu voir que le sujet de 2010 est vraiment <>, en effet, je trouve qu’il n’y a pas de mathématiques “pure” avec des calculs durs, des notions du type: identités remarquables, équations, thalès, pythagore, de la trigonométrie , du développement, de la factorisation etc… On se contente d’exercices d’application avec du volume (beurk je déteste les volumes) , des figures étranges (jamais entendus parler d’un octogone irrégulier) qui me mettent mal à l’aise.
    J’espère que mon sujet de brevet ne sera pas de ce type là mais plutot du type : calcul/géométrie avec propriété/problème avec fonction/équations/inéquations/ système de 2 équations etc….

    1. Désolé Rindra, mais je crois qu’il faut t’attendre à un sujet du type de 2010, avec des exercices étonnants qui feront appel à ta capacité à prendre des initiatives et ne pas te laisser perturber par des questions surprenantes. Les volumes, les aires, les périmètres sont des aspects pratiques de ma matière et il faut t’attendre à en rencontrer encore cette année. Quelques fonctions aussi.

      Par contre peu d’exercices classiques du type développer, factoriser, résoudre…

      Bon courage

Laisser un commentaire