Linux, informatique et électronique libre

J’ai perdu mon mot de passe Windows 10


Non, je n’ai pas abandonné ma bonne vieille Debian, mais comme les utilisateurs de terminaux impressionnent souvent les clients de Windows on vient souvent me demander un petit service informatique. Le problème le plus amusant est : «j’ai perdu mon mot de passe Windows ! ». Comme ce petit exercice me demande à chaque fois de replonger dans les dédales d’internet, voici un petit tuto pour me simplifier la vie la prochaine fois.

Principes de la méthode

L’écran de connexion de Windows 10 ( 8, 7… ) utilise certaines applications pour rendre service au client Windows. Nous allons en détourner une pour la transformer en un terminal Windows… pardon… une invite de commande. Une fois sur la machine dans un terminal, il restera à rendre actif un compte Administrateur pour réparer notre oubli ! Vous ne pourrez plus dire «j’ai perdu mon mot de passe Windows ! »… mais «je l’ai retrouvé tout seul ! »

Accéder à Windows… sans Windows

Nous avons besoin d’accéder aux fichiers du système Windows mais sans que Windows soit chargé. Pour cela nous allons créer une clé USB bootable sur laquelle nous allons installer une distribution Linux capable d’accéder à la partition Windows.

System Rescue CD

Systeme Rescue CD est une distribution Linux spécialisée dans la réparation des PC posant des difficultés. Je vous laisse découvrir toutes ses compétences en allant sur le site officiel. En ce qui me concerne je m’en sers quand un ami  Windowsien ( et oui je suis ouvert aux autres et à leurs différences… ) me dit que sa machine ne démarre plus alors que se trouve sur son disque dur le fichier indispensable qu’il doit envoyer lundi à 9h sous peine de licenciement immédiat.

Pour créer cette clé il faut télécharger la dernière image iso sur le site puis suivre le mode d’emploi fourni sur le site.

Je vous propose de reprendre rapidement les quelques étapes à effectuer :

Sous Windows
Sous Linux

Si vous n’avez que Linux sur votre PC, c’est que vous êtes autonome avec un PC, le mode d’emploi du site devrait vous suffire. Voici quand même les étapes :

  • Télécharger la dernière image iso de System Rescue CD ;
  • L’installateur se trouve dans l’image iso, il faut donc la monter pour y accéder ;
  • La commande pour monter une iso : mount -o loop,exec /dossier/image.iso /dossieroujeveuxlamonter ;
  • Il faut ensuite lancer ./usb_inst.sh c’est un script bash donc bash /dossieroujeveuxlamonter/usb_inst.sh ;
  • On se laisse faire par l’installateur.

Booter sur la clé

Je vous laisse chercher sans vous énerver la touche qui permet d’atteindre le BIOS au démarrage : ESC, F1,F2… F12… restez calme… respirerez…

Dans le BIOS indiquez l’ordre de démarrage en plaçant USB en premier.

Insérez la clé et redémarrez.

Le minimum vital pour se servir de System Rescue CD

Un écran de démarrage nouveau va apparaître. Laissez démarrer Linux. Surveillez néanmoins votre écran, à un moment il va vous demander de choisir la langue du clavier. Je vous conseille de taper fr pour éviter de repasser en Qwertyop… ce qui est aussi très agaçant.

Quand la clé à fini de se lancer, System Rescue CD vous laisse sur un écran noir avec quelques mots en couleur.

Vous pouvez maintenant agir sur votre PC de deux manières : soit depuis ce terminal, soit depuis un écran graphique.

Pour ceux qui se contente de ce terminal ou qui voudrait apprendre comment tout faire en ligne de commande, on se retrouve un peu plus bas dans le texte.

Pour les autres, il suffit taper startx et d’attendre le chargement de l’écran graphique. Un terminal s’ouvre…

Monter la partition Windows C:

D’abord il faut se demander où se trouve la partition windows.

La commande fdisk -l répond à cette question. Voici par exemple une sortie de cette commande

Disque /dev/sda : 465,8 GiB, 500107862016 octets, 976773168 secteurs
Unités : secteur de 1 × 512 = 512 octets
Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 4096 octets
taille d’E/S (minimale / optimale) : 4096 octets / 4096 octets
Type d’étiquette de disque : gpt
Identifiant de disque : XXXXXXX-XXXXXXX-XXXXXXXXXX

Périphérique Début Fin Secteurs Taille Type
/dev/sda1 2048 534527 532480 260M Système EFI
/dev/sda2 534528 796671 262144 128M Réservé Microsoft
/dev/sda3 796672 220307455 219510784 104,7G Données de base Microsoft
/dev/sda4 946964480 948488191 1523712 744M Environnement de récupération
/dev/sda5 948488192 976766975 28278784 13,5G Environnement de récupération
/dev/sda6 220307456 938868735 718561280 342,7G Système de fichiers Linux
/dev/sda7 938868736 946964479 8095744 3,9G Partition d’échange Linux

Les entrées de la table de partitions ne sont pas dans l’ordre du disque.

Disque /dev/sdb : 7,2 GiB, 7747397632 octets, 15131636 secteurs
Unités : secteur de 1 × 512 = 512 octets
Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 512 octets
taille d’E/S (minimale / optimale) : 512 octets / 512 octets
Type d’étiquette de disque : dos
Identifiant de disque : 0x613453ea

Périphérique Amorçage Début Fin Secteurs Taille Id Type
/dev/sdb1 * 63 15130079 15130017 7,2G b W95 FAT32

Deux disques sont branchés : /dev/sda et /dev/sdb. Le premier est le disque du PC, il fait 500 Go, le second est ma clé de 8 Go.

Sur le premier je remarque que /dev/sda3 fait 107 Go est contient Windows. C’est ce que les abonnés de la société Microsoft appellent le disque C:

Nous allons monter cette partition par la commande :

mount -t auto /dev/sda3 /media

En clair, dorénavant, le dossier /media contient le disque C: de windows

Détourner la loupe pour en faire un terminal

Dans sa grande mansuétude, Monsieur Windows propose à ceux d’entre nous qui rencontrent des problèmes de vision une loupe pour zoomer sur l’écran de connexion. Il s’agit d’une des icônes qui se trouve en bas à droite sur la page de connexion. Nous allons détourner cette loupe pour en faire un terminal qui nous permettra de créer un nouveau compte utilisateur sous Windows.

La loupe se trouve dans le dossier C:\Windows\System32 . Il s’agit du fichier Magnify.exe. Le terminal Windows se nomme Cmd.exe. Nous allons copier Cmd.exe dans Magnify.exe tout en gardant l’original.

C’est parti :

  • On va dans dossier C:\Windows\System32 : cd /media/Windows/System32
  • On sauvegarde la loupe : mv ./Magnify.exe ./Magnify.sauvegarde
  • On copie le terminal dans la loupe : cp ./Cmd.exe ./Magnify.exe

Reste plus qu’a redémarrer…. shutdown – r now pour ceux que cela amuse… ou le bouton alimentation pour les autres…. et on pense à enlever la clé.

Redémarrer et activer l’Administrateur

Windows redémarre. Arrivé sur la page de connexion il faut cliquer sur la loupe comme indiqué plus haut.

Un terminal administrateur s’ouvre.

Nous allons utiliser la commande Windows net user pour activer le compte Administrateur

net user Administrateur /active:yes

Reste plus qu’à redémarrer le PC, à se connecter sans mot de passe au compte Administrateur puis à modifier dans le panneau de configuration le compte utilisateur dont on avait perdu le mot de passe Windows.

Pour les plus scrupuleux qui souhaite rester discret il faut ensuite désactiver le compte Administrateur puis avec System Rescue CD remettre le Magnify.exe original que l’on avait sauvegardé.

Et voilà… c’est fait nous ne perdrons plus jamais notre mot de passe Windows !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *