Jeux mathématiques

Le trihexaflexagone


Derrière ce nom un petit peu pompeux se cache un bel objet géométrique qui piquera la curiosité de nos élèves petits et grands.

Comme le dit Wikipédia, le flexagone a été découvert par Arthur Harold Stone (en) en 1939, alors qu’il étudiait à Princeton. L’objet enthousiasma plusieurs personnes qui fondèrent un « Comité d’investigation chargé d’enquêter sur les propriétés du flexagone » ; parmi ces personnes notons la présence de Richard Feynman qui était à l’époque assistant de recherche auprès d’un professeur.

C’est en fait un ruban de Moebius et c’est ce qui lui donne son caractère tellement magique !

Vous trouverez comment réaliser cette petite merveille sur le site exceptionnel ( et je pèse mes mots ) de Carole Le Beller, Math’@ctivité 3D. Comme vous le constaterez avec les superbes fiches proposées par cette collègue, le patron du trihexaflexagone est particulièrement simple ce qui permet à des élèves de l’école primaire de construire ce bel objet. Pour les plus pressés voici le lien direct vers ce fichier.

A signaler également le petit logiciel pour créer un trihexaflexagone à partir des trois photos. ( Pour ceux qui comme moi ne sont pas les heureux titulaires d’une licence Windows, ce petit outils fonctionne très bien avec Wine sous Linux !! )

Enfin, il existe bien évidemment des flexagones avec des faces cachées supplémentaires même si je n’ai jamais eu la patience d’essayer. Vous trouverez tout cela sur le portail des flexagones, une mine d’or pour les anglophones !

Celui là je l’aime bien !

Lire d’autres articles sur les mathématiques qui m’amusent…

Une réflexion au sujet de « Le trihexaflexagone »

  1. L’ayant essayé, je trouve que cet objet est bien fait et est assez amusant à plier et replier.
    Je conseil à tous ceux qui ne l’ont pas encore essayé d’en faire un dès maintenant !
    jean6eudes 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.