Plickers vs QCMCam : victoire par KO !

Publié par Fabrice ARNAUD le

Plickers vs QCMCam : pourquoi Plickers est si populaire ?

Plickers est un logiciel très populaire dans le milieu enseignant. Il permet d’interroger les élèves à partir d’un QCM en les faisant voter à l’aide des fameuses cartes QRcode et d’une simple application sur le téléphone mobile.

Ce succès chez les enseignants est tout à fait naturel dans la mesure où ce produit est systématiquement mis en avant dans la plupart des formations d’enseignants en lien avec les technologies informatiques.

Cependant alors que l’assemblée nationale (février 2019) vote la loi au sujet de l’école de la confiance, des associations telle l’APRIL réclame l’usage des logiciels libres dans l’enseignement. Il ne s’agit pas que d’une question technique. Éduquer le plus tôt possible aux logiciels libres et montrer les alternatives aux produits privateurs de liberté est une priorité.

Les usagers de Plickers peuvent en témoigner : au cours de ces dernières années, cette application « gratuite » en ligne s’est dotée de nombreux suppléments payants, la version pro propose maintenant un abonnement mensuel à 8,99 $. Pour autant les possibilités offertes par la version gratuite ne se sont guère améliorées : pas de LaTeX pour les profs de maths, une interface de plus en plus complète… et donc complexe…

Plickers vs QCMCam : pourquoi le combat n’aura pas lieu !

La bonne nouvelle est qu’il existe enfin une alternative digne de ce nom, une alternative libre et gratuite, simple et efficace : QCMCam !

On doit cette application web à un enseignant, Sébastien Cogez, du collège Olibo de Saint-Cyprien. Ce travail génial est fourni sous licence Creative Commons.

L’objectif de départ est de fournir une application pour scanner les votes à partir de QRCode à l’aide d’une Webcam, c’est à dire hors ligne. Cette application permet aussi de le faire à partir d’un smartphone, comme Plickers.

Elle présente cependant un nombre d’avantages considérables par rapport à sa version payante et privative, en voici une liste non exhaustive :

  • c’est une application libre à base d’outils libres et gratuits. Cela assure aux utilisateurs de cette application une réelle pérennité de cet outil. Quoi de plus désagréable pour un enseignant qui par nature investit beaucoup de temps à ses ressources pédagogiques, de découvrir qu’il ne peut plus accéder à ses fichiers à cause d’une version payante non mise à jour, ou encore que l’application en laquelle il avait toute confiance est devenu payante et inaccessible !
  • c’est une application web qu’il est simple d’installer sur un serveur ou d’utiliser depuis une instance fournie par l’un d’entre nous. Sébastien Cogez nous offre un accès à cette application sur https://qcmcam.jeduque.net/ . Je viens d’installer une de ses instances sur un espace que je loue chez Ionos (1 & 1) très facilement ;
  • contrairement à Plickers, il n’y a pas de mot de passe et de compte à utiliser. C’est une application en ligne, autonome. Cela peut paraître surprenant au départ puisqu’on s’inquiète de savoir comment conserver ses classes et ses QCM. QCMCam permet de charger en un clic la liste de ses élèves au format texte et de faire de même avec chacun des QCM que nous avons crée ;
  • conséquence directe : contrairement à Plickers il est enfin possible de partager ses QCM avec tous ses collègues. En effet, chaque QCM est enregistrable sous forme de fichier texte, c’est de l’HTML, il contient les questions, les réponses, les images… Il devient enfin possible de faire un travail d’équipe dans un établissement scolaire. Plickers n’offre pas cette possibilité, même en payant !
  • QCMCam permet de récupérer à chaque fois le score sous forme de fichier texte (csv) ce qui simplifie la gestion globale de la pédagogie que l’on souhaite associer à cet outil ;
  • QCMCam ne demande aucune application spécifique sur son smartphone : un lecteur de QRCode et un navigateur libre suffisent !
  • QCMCam comprend le LaTeX… j’ai demandé régulièrement aux équipes de Plickers de mettre en place cette fonctionnalité sans succès. J’ai fini par faire des images de mes expressions mathématiques pour les insérer dans Plickers… à devenir fou… Je répéte, QCMCam comprend le LaTeX, on peut donc écrire les expressions mathématiques des plus simples au plus complexes… MERCI
  • QCMCam est simple, il fait ce qu’on lui demande et seulement ce qu’on lui demande. La page d’information de l’application fournit gratuitement les pages de QRCode au format pdf, des vidéos sont aussi disponibles pour l’apprentissage (rapide) de cette application… simple… basique…
  • QCMCam est téléchargeable gratuitement et installable sur un réseau local ou sur un simple ordinateur déconnecté équipé d’une webcam, très pratique dans les écoles sans connexion.

QCMCam : quelques pistes pour l’utiliser efficacement

Même si les vidéos de Sébastien Cogez sont très efficaces, voici comment je me sers de cet outil.

Création de ma liste d’élèves

J’ai utilisé Libreoffice pour préparer ces listes.

Je suis parti de mon logiciel professionnel de gestion des élèves… Pronote… désolé… (mais j’utilise SACoche… ). En partant de Pronote j’ai pu récupéré au format csv mes listes d’élèves que j’ai pu insérer dans un fichier tableur de Libreoffice.

Il faut préparer 3 colonnes : numéro de carte de l’élève, nom ou identifiant de l’élève, classe ou groupe de l’élève. Cela ressemble à cela :

1     Arthur MINIMOY     301
2     Michel LEBADU      301
3     Isabelle ETBELLE   301
1     Mourad ITUBY        Groupe bleu
2     Sarah RAPELLE      Groupe bleu

J’ai ainsi copié collé mes 130 élèves de cette année dans leurs 5 classes respectives en numérotant chaque élève de 1 à 24, 27…

Reste ensuite à enregistrer ce fichier au format csv. Dans Libreoffice il faut penser au moment de l’enregistrement à cocher la case, Éditer les paramètres du filtres. Voici mes choix :

Penser ensuite à renommer ce fichier au format txt, et à lui donner un nom explicite pour ne pas le perdre.

À chaque lancement de l’application il faut commencer à charger ce fichier qui reste sur ma clé usb.

Création des questions

Pour préparer ma séance, il suffit de lancer une instance de l’application et de créer les questions en indiquant pour chacune la réponse exacte. On peut changer l’ordre des questions, ajouter une image, du LaTeX… Il suffit ensuite de sauvegarder ce QCM au format txt (HTML). Il sera simple ensuite de le charger au moment du test.

Scanner la classe avec un smartphone

En ce qui me concerne j’utilise mon téléphone mobile pour scanner. En cliquant sur l’onglet téléphone, un QRCode apparaît à l’écran. Le téléphone se connecte alors à l’application en ligne et donne les éléments minimaux pour piloter la séance à distance.

Je trouve que ces QRCode ou le lecteur sont très sensibles. Il faut donc bien penser à ne scanner la classe que quand les élèves sont prêts à voter. Il m’est souvent arrivé de scanné par mégarde une carte élève encore posée sur la table. On peut, comme conseillé, désactiver l’appareil photo quand ce n’est pas utile.

Sur le téléphone on voit les élèves ayant voté et même les bonnes réponses en direct. L’application en ligne est mise à jour en direct et les élèves voient donc qui a voté sur l’écran vidéo-projeté.

On peut montrer la bonne réponse après le vote, la répartition des votes. À la fin de la séance on peut avoir un bilan sous forme de tableau que l’on peut ensuite récupérer au format csv.

Plicker vs QCMCam : victoire par KO technique !

Merci à son auteur qui en plus à la gentillesse de répondre aux mails qu’on lui adresse.

 


20 commentaires

Sébastien Cogez · samedi 25 mai 2019 à 21:15

Bonjour et merci pour cet article. Ayant prévu quelques modifications sur qcmcam, il vous faudra peut-être le mettre à jour.

    Fabrice ARNAUD · vendredi 31 mai 2019 à 09:19

    Merci pour votre travail… QCMCam est vraiment un bel outil !
    Je reste en attente de votre dernière version pour mettre à jour cet article !

Abautret · mardi 18 juin 2019 à 18:26

Merci pour l’info ! La non présence d’un éditeur d’équation est très gênante pour utiliser Plickers. Si de plus c’est possible d’écrire en Latex dans QCMCam, c’est très bien !

Jean-louis · mercredi 19 juin 2019 à 22:00

KO debout même !
Cette appli est géniale. Je viens de la découvrir et c’est sûr je l’utiliserai dès la prochaine rentrée. J’apprécie l’ergonomie, la documentation, la facilité avec laquelle on crée les questions y compris en incluant du LaTeX et l’import des classes sous forme de fichier texte. A ce sujet j’ai laissé le format csv et ça fonctionne sans avoir à renommer en txt.
Je l’ai testée avec mon smartphone.

Encore merci et bravo mais c’est tellement peu compte tenu de la qualité !

FDesnoyer · jeudi 18 juillet 2019 à 11:25

Bon si l’argument qui met Plickers KO c’est LaTeX j’ai deux oblections:
1. bcp d’enseignants refusent d’utiliser LaTeX faute de formation
2. la mise à jour est faite (MAIS demande une installation serveur d’un plug-in Mozilla impossible en pratique)
Merci pour l’article, je vais passer sans hésiter sur QCMCam (chaudement recommandé par les collègues de Physique de mon lycée)

amicalement,
F.D.

    Fabrice ARNAUD · jeudi 18 juillet 2019 à 20:18

    Je n’ai pas encore testé la dernière version.
    Je suis d’accord, malgré une vingtaine d’années de prosélytisme acharné, je n’ai pas encore converti un seul de mes collègues à LaTeX !
    Ce qui pour moi met Plickers KO c’est aussi la possibilité de conserver ses questionnaires au format html simplement et du coup de les partager avec ses collègues… même allergiques au LaTeX !
    Cordialement

Claude · mercredi 24 juillet 2019 à 17:18

Bonjour,

juste pour info latex était utilisable sur plickers… Certes pas en natif mais une extension existait…
En tout cas je trouve QCM car interessant.
Cependant je viens de tester et impossible de le faire avec mon smartphone (je scande bien les cartes mais les infos ne remonte pas sur l’ordi)
J’utilise comme ordi un mac sur chrome (safari merdouillait sur certains lien de la page d’accueil de qcmcam)
Comme smartphone j’utilise un iPhone.

L’ordi est sur le wifi et le téléphone est sur la 4G. Même en attendant 10 min ça ne communique pas.
Quand les deux sont sur le wifi, cela fonctionne. Impossible à mon bahut d’être en wifi…

Si quelqu’un sait

FEIBEL · samedi 17 août 2019 à 12:10

Je découvre l’existence de QCMcar…
J’ai hâte de pouvoir partager une banque de questions avec les collègues, en effet.
(On peut écrire en LaTex dans Plickers)
Ce qui a trait aux différents formats mentionnés par Fabrice Arnaud m’échappe, j’espère ne pas galérer…

Ashwin Sookmaneea · dimanche 18 août 2019 à 12:18

Bonjour,

Malgré l’usage de Firefox sur mon iPhone 8 et mon iPad Air 2, j’ai un message d’erreur indiquant une incompatibilité de mon matériel. Or sur Chrome sur iPhone, l’app reconnait l’appareil photo frontal. Merci de m’indiquer si je peux y faire quoi que ce soit, et bravo pour ce travail.

Jean-Luc · mardi 3 septembre 2019 à 09:07

Je suis déçu par QCMcam, pour moi les interactions entre mon smartphone et l’ordinateur sont beaucoup trop lentes. De plus la reconnaissance des cartes est plus difficile que sur Plickers. Donc je ne l’utiliserai pas

Quant à PLickers qui est rapide et efficace lui est trop beaucoup trop cher pour des utilisations ponctuelles

C’est dommage… pfff

Coralie · mardi 1 octobre 2019 à 14:47

Bonjour,
J’ai l’impression qu’on ne peut pas l’utiliser avec les appareils apple. Pouvez vous confirmer ou non ?
Merci à vous
Coralie

Wilfried · mercredi 4 mars 2020 à 09:14

Merci pour l’article.
J’ai utilisé plickers que j’aimais beaucoup mais j’ai arrêté plus pour des question RGPD.
Je m’en servais souvent sans l’avoir prévu.
Je notais la question au tableau eu les réponses et je scannais.
Ainsi tout les élèves répondaient. Et ça n’était pas toujours la majorité qui gagnait.
j’ai des questions :
On ne peut pas s’en servir si nous ne sommes pas connecter (je veux juste voir les résultats, peu m’importe qu’ils soient enregistré).
Si un élève change d’avis et tourne son QR, si j’ai bien compris, c’est la première réponse qui est enregistrée ?
Est plus RGPD compatible ?

Merci. Je vais essayer de tester. Mais avec mon portable et pas de réseau au collège ni Wi-Fi.

    PRIEUR · samedi 4 septembre 2021 à 15:37

    Pourquoi dites-vous que Plickers n’est pas « RGPD-compatible » ? On ne peut au contraire imaginer plus RGPD qu’un outil de type Plickers : aucun nom de famille, aucune adresse ni postale ni mail, rien qu’un pseudo ou un prénom : plus RGPD que ça n’existe pas !

      Fabrice ARNAUD · samedi 11 septembre 2021 à 16:18

      Je me contente de lire et interpréter les documents dont je dispose :

      https://www.education.gouv.fr/les-enjeux-de-la-protection-des-donnees-au-sein-de-l-education-7451

      Il me semble que le ministère demande de privilégier des outils libres et gratuits, hébergés par le ministère et sur le territoire national ou européen.

      Un whois sur le nom de domaine me dit que :

      Adresse IP de ‘www.plickers.com’ : 52.222.158.48
      52.222.158.101
      52.222.158.54
      52.222.158.78
      Serveurs DNS : ns-1292.awsdns-33.org
      ns-1806.awsdns-33.co.uk
      ns-257.awsdns-32.com
      ns-810.awsdns-37.net
      Serveur(s) mail : aspmx.l.google.com (priorité 10)
      alt1.aspmx.l.google.com (priorité 20)
      alt2.aspmx.l.google.com (priorité 20)
      aspmx2.googlemail.com (priorité 30)
      aspmx3.googlemail.com (priorité 30)
      aspmx4.googlemail.com (priorité 30)
      aspmx5.googlemail.com (priorité 30)
      Géolocalisation du serveur : United States – Washington – Seattle

      Nous sommes donc bien devant un opérateur Américain.

      Je lis la licence de Plickers (non libre) :

      https://help.plickers.com/hc/en-us/articles/360009090833-Privacy-Policy

      Je crois comprendre qu’ils souhaitent faire le maximum pour être RGPD compatible… mais qu’il ne le sont pas :

      The EU’s General Data Protection Regulations (GDPR) took effect on May 25, 2018, and we are fully behind the spirit of these regulations for a safe and secure Internet. We aspire to embrace privacy by design and, whenever possible, to not collect and store personally-identifiable information. Overall, we aim for privacy by default: if data collection is not integral to the way our product works, then we won’t collect it.

      Ce que je crains c’est que ce produit gratuit ne soit pas pérenne sur la longueur et que les efforts des enseignants pour produire des documents sur cette plateforme aujourd’hui gratuite disparaissent le jour où un changement de politique commerciale sera appliqué (ce qui est impossible avec les plateformes libres ).

      Enfin, nous sommes des pédagogues et notre rôle consiste aussi à montrer à nos élèves que les produits que nous utilisons ne sont pas toujours les produits commerciaux que le marketing essaye de vendre au grand public. Les tentatives nombreuses de Microsoft d’offrir aux enseignants des licences gratuites pour ses logiciels ou des ordinateurs pour les pays pauvres sont des exemples très connus illustrant le fameux : « Quand c’est gratuit, c’est toi le produit. » Sans remuer l’histoire jusqu’au manufacturier de cigarettes qui offraient des paquets aux jeunes pour se constituer des clients pour une vie entière, il me semble important de mettre en avant les logiciels libres dans nos classes pour montrer qu’il existe des alternatives aux Pommes, Fenêtres et autres Oiseaux qui tentent d’entrer gratuitement dans nos vies pour mieux nous fidéliser…

      Bien cordialement

        PRIEUR · samedi 11 septembre 2021 à 16:42

        Merci pour cette réponse… étayée. Je suis d’accord avec l’essentiel de ce qui est écrit, j’abonde et souscris jusque et y compris à propos de cette certaine indigestion de pommes et autres univers impitoyables. Une chose est sûre : ni nom, ni adresse, ni mail de nos élèves…nous sommes bien dans l’essentiel de la protection de nos ados attendue. Concernant les outils libres, j’avoue qu’ils ne me rassurent pas nécessairement ; dans combien de softs et plateformes « libres » ai-je investi beaucoup de temps pour un jour me retrouver froidement devant une erreur 404 , une perte de données sans aucun « service client » (et pour cause). J’attends à l’inverse une certaine pérennité sur les produits non-libres du fait qu’il soient payants justement. Quand aux outils EN, sorti de Quizinière c’est le calme plat, hélas… Merci pour ton blog très intéressant. Cordialement

          Fabrice ARNAUD · samedi 11 septembre 2021 à 16:53

          Totalement d’accord avec toi !
          J’ai aussi beaucoup utilisé Plickers avec des pseudos.
          Prof du XX ième siècle, j’attends toujours que l’EN mette quelques moyens pour développer et maintenir des logiciels libres professionnels pour le quotidien des enseignants. Devant mon Ubuntu et mes Debian j’attend sans espoir qu’une volonté d’indépendance et de liberté logicielle viennent d’en haut… mais je pense encore attendre longtemps. Je continue un peu écœuré à installer la dernière version de Pronote Client avec wine… et de compléter mon cahier de texte sur un ENT tout neuf codé avec les pieds en mode vintage… Tout cela coûte cher à tout le monde et fait perdre beaucoup d’énergie à notre profession… sans espoir !

          Cela fini par être une position de principe mais aussi une mesure de précaution personnelle : tout en local, que des clouds que je gère, des logiciels libres et des sauvegardes physiques, un blog qui m’appartient avec mon nom de domaine (que je paye pour me garantir la pérennité…) un livre de Stallman sur le bureau et encore un peu d’idéalisme…

          Cordialement

Benjamin · mardi 6 octobre 2020 à 12:14

Bonjour, bel outil que celui-ci ! Par contre, l’impossibilité de l’installer sur des appareils Apple (tels que les tablettes fournies par le département) est à mon sens un énorme frein. Compter sur l’installation sur le mobile Android de l’enseignant représente un gros problème de sécurité des données (confusion des usages perso/pro, transport d’une liste nominative non chiffrée sur clé USB…) et de non-respect des obligations liées au RGPD.

Fanny · mardi 31 août 2021 à 06:48

J’utilise plickers essentiellement de manière impromptue et je trouvais que c’était très pénible (il faut avoir une question vierge, l’ajouter à la fil de questions d’une classe, etc.). Je suis tombée sur votre page en cherchant une alternative et j’ai testé hier soir! Quelle bonne surprise! Je suis si contente que je compte l’utiliser en classe dès aujourd’hui, jour de la rentrée 🙂

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.